Appartementalouer.xyz » Immo » Comment calculer le prix de vente d’une entreprise ?

Comment calculer le prix de vente d’une entreprise ?

Vous faites peut-être partie de ceux qui ont mis sur pied leur entreprise, et qui se sont battus pour la faire grandir. Aujourd’hui, un changement s’opère dans votre vie et vous décidez de vendre votre bien. Pour y arriver, vous devez impérativement calculer le prix de vente de votre entreprise. Notez qu’il existe plusieurs méthodes pour effectuer le calcul. Découvrez ici, ces différentes méthodes.

La méthode comparative

La méthode comparative qui s’avère être simple, fait partie des plus courantes. Elle se base sur une comparaison entre les différents concurrents se trouvant sur le marché et votre entreprise. Si vous choisissez d’adopter cette méthode, il est important que vous preniez en compte certains critères comme :

  • le secteur d’activité,
  • la localisation de l’entreprise,
  • la taille des entreprises.

On ne se base donc ni sur la valeur ni sur le prix de vente des concurrents. Plus le nombre d’entreprises similaires est élevé et plus précise sera l’évaluation. Il n’est donc pas conseillé de faire usage de cette méthode si l’entreprise n’a que peu de concurrents.

L’évaluation du prix par le patrimoine

Cette méthode consiste à ressortir un prix marchand en se servant du patrimoine. À ce niveau, l’ANCC (actif net comptable corrigé) est pris en compte. Pour l’obtenir, il faut avant tout déterminer l’ANC (actif net comptable). Pour ce faire, vous devez faire une addition des actifs circulants de l’entreprise et des actifs immobiliers. Vous devez ensuite soustraire les dettes pour obtenir l’ANC.

Pour déterminer l’ANCC, ajoutez à l’ANC, la plus ou moins-value des actifs, ainsi que les provisions qui ne sont pas justifiées. La différence entre les fiscalités passives et actives doit également être ajoutée.

L’avantage de mettre en application cette formule est d’aboutir à une valeur précise du prix d’une entreprise. En effet, il peut arriver que la valeur de certains biens à l’achat ne soit pas juste.

La méthode DCF

Si vous disposez d’une jeune entreprise, cette méthode sera la plus adaptée. En effet, au cours des premières années après leur création, ces jeunes entreprises sont généralement déficitaires. Il ne serait donc pas à votre avantage de déterminer la valeur de l’entreprise à l’instant. Faire une estimation de sa valeur dans les prochaines années est la meilleure solution.

Le calcul prend en considération un taux d’actualisation et la durée (il s’agit du moment auquel la structure pourra atteindre la valeur). La valeur de l’entreprise est donc estimée par rapport à ce qu’elle pourrait rapporter et non à ce qu’elle est présentement. Deux éléments sont déterminants dans ce cas : le potentiel de croissance et le potentiel de développement.

Plus élevés sont ces potentiels et plus grande sera la valeur de votre entreprise.

La méthode du rendement

Les acheteurs sont ceux qui font usage de cette méthode. Cela leur permet d’évaluer les possibilités de retour sur investissement. La méthode du rendement prend en compte les bénéfices que l’entreprise pourra générer dans les prochaines années. Les différents risques sont également pris en considération.

De façon générale, la durée maximale de la prévision est de cinq ans, à compter de la date d’évaluation. Cela permet de connaître les bénéfices à ajuster.

Les critères externes

Certains critères externes influent également sur la valeur de l’entreprise. En voici quelques-uns :

  • le litige (impact négatif sur la valeur de l’entreprise),
  • la clientèle,
  • le personnel.

Ces critères peuvent banalement faire grimper ou baisser le prix de votre entreprise.